Mes expériences et mes galères

Salut j’espère que vous aller bien! Je vous fais découvrir ma vie d’enfance et adolescence dans cet article.
600987_398965093550822_314917563_n[1]
J’ai un handicap moteur qui s’appelle infirmité motricité cérébrale (IMC), j’ai eu un manque d’oxygène à l’accouchement, mon cerveau a été touché, j’ai des difficultés de langage, préhension et coordination. Je vous parle de mon handicap pour partager avec vous mon expérience. Quand j’étais plus jeune, j’avais du mal à accepter mon handicap. Mon enfance était heureuse en Centrafrique. Arriver à mon adolescence, j’étais malheureuse car je me sentais faible par rapport aux autres, je dépendais beaucoup de membres de ma famille, je me demandais pourquoi ce fardeau est arrivé à moi. J’avais du mal à débarrasser de moqueries des autres, les regards mal placés et j’étais toujours sur la défensive. J’étais dans une école maternelle et primaire à Bangui tout allait vraiment bien, arrivée en France à Sartrouville, j’ai repris le primaire, j’étais dans une classe où la maîtresse ne maîtrisait pas le handicap, elle me mettait au fond de salle de classe avec des jeux et des dessins pendant que les autres élèves travaillaient, je me sentais rejeté et perturbé par cette dame, elle m’a fait comprendre que je ne pouvais pas réussir, mes camarades n’étaient pas des moqueurs. Un an après j’étais dans un IEM, c’est un établissement qui accueil les personnes en situations d’handicap. Je me disais enfin j’allais apprendre quelques choses à l’école et avoir des amis, bref j’étais heureuse!  moment j’en avais assez de leurs systèmes scolaires c’est-à-dire que j’avais des différents niveaux dans des matières, je remarquais que mon niveau scolaire n’avançait pas car j’apprenais les mêmes choses, je comprends que tout le monde n’avait pas les mêmes capacités d’apprendre, mais ceux qui veulent aller plus loin dans leurs études, comme moi, on ne leur donnait pas l’opportunité d’aller au-delà. Cette structure n’était pas adaptée à mes besoins scolaires. Pour moi, c’est un établissement où on apprenait les bases, si on voulait apprendre d’autres choses, il fallait partir de là-bas ou prendre des cours de soir, mais mes parents ne voyaient pas l’inconvénient de tout ça. Dans cet IEM j’apprenais à être autonome, c’était la seule chose que j’appréciais dans cet établissement. En partant de cette structure j’avais mon autonomie mais mon niveau scolaire ne me permettait pas de continuer mes études dans une école supérieure.
Tout ça pour vous dire que si vous avez un enfant en situation d’handicap, s’il est dans une école ordinaire, s’il n’a pas de difficulté à suivre les cours, ne le mettez pas dans un établissement spécialisé. Il existe des IEM formations professionnelles, il y a quelques années, il vaut mieux inscrire votre enfant dans des établissements comme ça c’est sûre qu’il aura son autonomie et ses diplômes. À mon époque il y avait pas ça.
20170225_173234
On est tous appelé à réussir tôt ou tard quelques soit le niveau qu’on a. Maintenant, c’est à toi d’aller de l’avant et montrer que tu peux faire des choses. Je ne leurs en veux plus. Je m’accepte comme je suis et les moqueries des gens ne me fait ni chaud ni froid.
20180731_192817
Prenez soin de vous bye-bye!😉✌🏾

1 Comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s